I have « a Rave » ou “dream team”, intime briacine à la côte !

with 2 commentaires

Ce matin (encore UN), I have « a Rave »  ou  “dream team”, intime briacine à la côte ! 

Avec le parcours concocté par notre cher Préz Rico, il est clair que ce dimanche les Watts étaient de mise. Un parcours programmé plutôt roulant avec une petite étincelle de relief entre Quemper Guézennec et Plourivo. Dont acte. Les « Présidentielles » nous attendent …donc FEU.

3 d’entre nous auront opté pour un moment de retrouvaille en cours de route …Lolo P, Pitchoune (dont on espère une future adhésion 😉 ) et l’AFP AC BBC.
100km au départ de Bourbriac avec Passage sur le bassin guingampais ont permis cette petite incartade au menu somme toute complet.
Côte de « l’hosto » ou « ose tôt » en ce matin dominical (clin d’œil à Stéphane De Groot, grand amateur de mots enjoués),  Pabu, lieu du « contact » avec la « Horde » verte et bleu (avec quelques pincées de rouge, blanc et noir eu égard à des tenues Cervélo et autres).

Aux dires de certains, les AC BBC sont sacrément décidés à « envoyer de la bracasse ». La première douzaine de kilomètres est passée à vitesse LGV. Oups…çà augure de belles parties de manivelles sur les 90km restants.

Petite modification faisant, pas de montée sur Squiffiec (mince !!) mais un direct pour St Clet pour ce peloton compact et décidé. 20 gaillards près à en découdre. « Gast !! », çà pique les quadriceps mais droit « de vent » , çà filoche à coups de 50 ou 52 dents. Fait pas bon de prendre le vent ! (certains l’ont bien compris 😉 ). En passant, belles petites images rapidement « prises » près du Trieux qui semble se réveiller un peu « la tête dans le lit« …l’eau se faisant plutôt « tête basse« . Brumeux, lui aussi , le Trieux semble respirer de bon air ( 😉 ).

Après une dizaine de « bornes », la bande de guerriers avides de bitume pénètrent dans St Clet à grandes enjambées … D’autres bandes plus rugueuses auront eu raison d’un bidon plésidien. Et oui, notre Pierre-Yves ne tremble pas mais son vélo OUI. Quelques « « Vert-et-bleus » l’attendent et le rameutent auprès des congénères une fois Quemper Guézennec passé.

Une belle descente vers le Leff (affluent du Trieux dont nous avons pu apprécier les rives précédemment) , et nous voici au pied de la côte du Houël ! Et là, c’est le drame (enfin, pas encore). Le rythme se veut plutôt tonique. Les premiers lacets se passent plutôt bien mais la pente se fait plus présente…plus exigeante surtout. Le peloton se disloque en plusieurs « morceaux d’individus ». « Vivement le haut » pourrait-on imaginer parfois. Un quatuor s’est détaché dont les Tofs ( Fileur de Vent + JC + AFP AC BBC) et Régis. 
…La force, certains n’en manquent pas…Certains en abuseraient presque ! Et oui, cette fois, place à la partie « dramatique ou dramaturgique » de la sortie : chaîne cassée pour Lolo P. « Pile poil » sur le replat. Quand je dis (écris) que les AC BBC ne manquent pas de « Fuerza » ! Lolo orphelin de sa chaîne, chacun se met en quête de l’objet indispensable à une bonne transmission de la Force (elle est parmi nous aussi).
A quelques mètres de notre ami, une forme invertébrée se dessine sur le sol. Une couleuvre ? Non, Que nenni! Nous ne sommes de ceux à qui ont voudraient la faire avaler. Seulement ou SURTOUT la malheureuse chaîne de Lolo P.
Ni une ni deux, quelques compères équipés auront pu assister notre ami. Eric L B ainsi que « GPS » sont de ceux auprès de qui l’outillage fait partie intégrante de la sortie. Merci à eux pour le prêt. Côté mécano, l’AFP AC BBC en saura pour un petit lavage bio des mains (Merci aux touffes d’herbes Plourivienne  => Pas le tout de réparer, il faut aussi ne pas encrasser la guidoline blanche (à proscrire pour la suite 😉 ). Une petite pause dont certains auront profité pour se restaurer et souffler après le Houël.

Plourivo rapidement traversé, Paimpol accueille le cortège de dominicains cyclistes (ou inversement). Quelques-uns auront opté pour une ligne directe pour Plouézec pendant qu’une grande majorité se sera contorsionnée par la zone commerciale (C’est dimanche : c’est fermé …pour l’instant !!).

Passage près de l’abbaye de Beauport (à visiter …Mais pas prévu au menu aujourd’hui), et le relief s’accentue à nouveau. Une belle bosse avec 2 groupes qui se courent après. JC (alias Cervélo, potentiel pseudo) et le « fileur de Vent » semblent vouloir prononcer l’allure, histoire de rallier le premier groupe. Jonction faite, direction pointe de Minard pour la coutume du début d’année : photo de groupe devant notre mer armoricaine. GPS aura eu un léger bug pour nous y conduire mais « mise à jour faite », nous voici tous ensemble sur la « pointe » de la pointe. Pause « Casse graînes », hydrique et « vidange » avant de « pauser » devant mère Nature. Panorama dont tous apprécient la magnificence au son de mélodies rythmées.
Et oui, la rave se veut réalité ici. Une bande de joyeux drilles s’éclatent devant un mur de son. Pas le temps de s’y attarder (c’est dommage, çà envoyait aussi ici: Cf Vidéo)…il nous tarde de rentrer et voter. Le rythme s’accentue mais la compacité du groupe demeure.

 

 

 

Enfin presque car l’étroitesse de la route Lanloup> Pludual se veut « chaude » pour les cyclistes. Une « BM » nous  aura serrés de près forçant le passage …mais sans pousser le tracteur rencontré. Plus facile d’égratigner (ou pire) un cycliste ! Je tairai volontairement les propos d’un échange « aimable » entre les protagonistes.

Le groupe reprend son plan de vol vers une terre briacine qui se fait encore loin…Loin certes mais au rythme auquel nous roulons, il est clair que les urnes seront encore accueillantes ce dimanche.
Lanvollon se présente très rapidement, trop peut-être. Il faut parfois user du « klaxon » vocal pour ralentir les meneurs. Un certain Olivier L G fait mal aux pattes à nombre d’entre nous et peu de monde semble en mesure de le relayer. Fichtrement costaud le jeunot…gaffe aux artères des plus anciens que toi l’ami 😉 … Quelques-uns d’entre nous, plus alertes,  le relaient malgré tout.

Lanvollon passé, direction Pommerit Le Vicomte. Le peloton s’étire aux rythmes des relais parfois appuyés de notre Préz, Guy L J, Cervélo, Denis H, etc…
L’arrivée à Pommerit sera ponctuée d’une montée d’adrénaline générée par un « cinglé » en Mercedes grise ! Dommage de n’avoir pu prendre la plaque ! Un vrai « taré » comme rarement vu. La « Kangoo » en face doit encore s’en rappeler…son chauffeur a eut comme nous un bon réflexe. Chaud, très très chaud.
Dans nos têtes ce dimanche, Un de nos champions a perdu la vie ce samedi …comme d’autres, il a été victime d’un chauffard!
La sécurité doit primer…A chacun de se mettre au diapason (automobilistes comme cyclistes du reste).

Décidément, il est temps de rentrer dans nos pénates. St Agathon se pointe mais pas question de s’y arrêter (j’y habite, c’est suffisant 😉 ). Tiens, d’ailleurs, du monde dans l’assimilé bourg ce matin..Presque surprenant. Election faisant, il semble que la mobilisation soit de mise. TANT MIEUX.
St Agathon, c’est ici que le Pitchoune choisit de nous laisser après un beau partage de kilomètres sportivement sillonnés. (Quand tu veux, tu reviens ;- ) ). Le témoin « led » de la remontée vers les hauteurs de Lanrodec s’est allumé. Raisonnable le Pitchoune (il en faut un chez nous 😉 ).

Ploumagoar se veut également très mobilisé ce matin. C’est la fête ici, même chez un ami Coureur à Pieds–et cycliste par intermittence (un autre Lolo) …une récupération hydrique sans nul doute que les AC BBC vont également apprécier à l’arrivée.
Lolo P et votre « plume » (pour ceux qui ont eu le courage de lire jusqu’ici 😉 …BRAVO) décident de se joindre et d’accompagner les amis vert-et-bleus jusqu’à « Pont Lom ». La descente de St Catherine toujours aussi sympa laisse place à une superbe route semblant caresser le Trieux. Quelques-uns d’entre nous se relaient pour agrémenter le final. Pont Lom passé, les 2 « Saint Agathonnais » quittent le groupe qui file vers la dernière rampe : Nonénou. L’histoire ne dit pas comment cela s’est terminé. Sans doute, à l’initiative de quelques gaillards , « chasse à la pancarte »…avec plus ou moins de réserve selon les efforts consentis avant.

Une chose certaine : le verre de l’amitié partagé à l’arrivée, avec les Mousquetaires du groupe 2.
Les St Agathonnais n’auront pas cette fois partagé ce final mais auront apprécié le leur ponctuée par la montée de St Adrien où Dames Toxines s’annoncent dans les gambettes!
=> Fichtre, la remontée de la Saint Catherine va se faire moins agréable que sa descente. TANT PIS. « Elle le vaut bien ».

Les Vert-et-bleus du « Bourg » auront environ 106km au compteur. Les Saint Agathonnais 105 et le Lanrodécien 96km. Tous auront participé à cette belle escapade présidentielle.

Bonne récup (et repos pour les lecteurs également 😉 …si vous avez tenu jusqu’ici, Big Bravo )

 

Christophe AFP AC BBC

 

 

PS : A l’heure de ces écrits, chacun a pu apprendre que notre milieu cycliste est en deuil d’un champion italien à qui je dédie ces quelques lignes. Merci à Michele Scarponi pour les moments de passion, de frissons procurés. Ciao il campion. ou « putain le camion » encore fatal à un 2 roues!

 

2 réponses

  1. Personnic
    | Répondre

    Au poil tof

  2. calimerobzh
    | Répondre

    Merci ;-)…Bonheur partagé et ici mis en couleur

N'hésitez pas à laisser un commentaire... ;-)...amicaux bien entendu.