Sortie du 13 août 2017… »Et le soleil a chassé la pluie »

with 2 commentaires

« Par un beau matin divers » …..c’est un fait, le temps sec mais la température est « Fresh, so fresh« …
Quelques chairs de poule sur le derme de quelques-uns 😉 pour symptôme.
Les manchettes sont de mise voire quelques maillots longs pour les plus prévoyants.
DONT ACTE…


Acte 1 : Retrouvailles du groupe 1 avec une revue d’effectif faite par le Préz Rico…et Thomas
16 garnements présents ici (une 1/2 douzaine pour le groupe 2 il me semble, groupe parti à 9h).
Quelques amabilités d’usage… »Tiens, tu es revenu » ou « Tiens toujours pas parti »  également , quelques actus liés au vélo , notamment le « matos ». Lolo Pastol a également investi …çà commence à briller sévère dans le peloton. Vivement le prochain investissement pour la Plume briacine (ben oui, il fa falloir sinon pas raccord le Tof…Petit clin d’oeil à ma douce 😉 )
Notre directeur sportif Thomas toujours présent avant notre départ fait également l’inventaire des forces en présence.
8h35…sonne. Il est temps de partir. Quoi, nous serions presque à l’heure ? CERTES mon ami Régis. Certes.

Acte 2 : Echauffement…Chaud devant (et derrière).
Direction Gurunhuel …donc tonique le démarrage. Piano sans doute (çà cause dans le peloton et même devant) mais le rythme se veut plutôt gaillard avec quelques décrochages sur le haut , juste avant Guru.
16 au panneau …alors GO direction Louargat pour éviter une route de Belle-Isle parfois « blessée » par des nids de poule.
Louargat atteint , les rouleurs mettent en route avec un certain John, Rico et d’autres.

 

Acte 3 : Place aux boss …de la bosse
Et oui…Belle-Isle En Terre passé (et placé en basse altitude du coin), les dérailleurs commencent à chanter ici . Histoire de monter le train vert ..mais toujours au tempo.
Les grimpeurs pointent leur nez devant (Scirocco Freddy, Tof H et JC en particulier). Ici, les discussions s’estompent ou du moins sont plus saccadées.
Le terrain devenant moins ardu, place au relais de quelques uns pour rallier rapidement Loguivy Plougras …mais pas de Forêt d Beffou (au grand Dam de Scirocco apparemment bien décidé sur la grimpette). Pas de souci: il va y en avoir .
Plougras , puis Lohuec et Calanhel ne sont pas « chiche » en relief …et il faut parfois relever le pied pour garder le peloton « groupir ».
Vivement la pause pourrait-on percevoir …et en effet, çà arrive à Callac. Mais avant une petite rampe à « gravir » …Bizarre, pas de relais ici 😉 …A part au panneau Callac , histoire de rejoindre rapidement « les toilettes ». Bracasse Johny et Scirocco , plus pressés que les autres ;-).

Acte 4: La pause …callacoise. Avec un Naous, toujours aussi flamboyant.
Coutume respectée: pause …Pipi et gastronomique.
Pour les Wc, chacun son tour …comme au confessionnal (pour les plus pieux).
Discussions diverses , ravitos ingurgités (Banane, pâtes de fruit, etc… Il nous faut repartir.

 

Naous , le Grand

 

Acte 5 : Et çà remet çà….Top of the top.
Quelques énervés ou plus gaillards encore (Olivier LG et Denis H ) optent pour un « petit talus » en guise de remise à température. Pas de ZA de Kerguiniou « trop plat » mais plutôt un raccourci qui s’élève devant nous. Le grand plateau fait place à son cadet …plus adapté  au 12-13% du coin. Le peloton se disloque …un quatuor est sorti du jeu : Tof H , Olivier L, Guy L J, et Yannick T …Perso, j’ai décroché (pas récupéré de la rampe callacoise et surtout moins gaillard que nos 4 zamis)… Derrière, çà revient mais il y en a partout…et parfois plus encore.
La montée vers St Servais s’annonce copieuse …mais c’est sans compter sur ce qui suit: une montée des plus sympathiques vers la forêt de Duaulth. Un bel escalier avec de belles accélérations de nos grimpeurs des Pyrénées: Tof H, JC, , Guy L J + Yannick T, Olivier LG ainsi que Régis encore bien fringant le bougre.
Derrière çà pique, çà pique …et çà craque.
Il faut se relever …Oh oh…il faut se relever « çà ne suit pas …mais pas du tout ». Pas easy de calmer les ardeurs des ardus briacins…
St Nicodème marque le ralliement…des forces. Ceux qui en ont encore …et sont qui commencent à manquer.
L’Argoat mène la vie dure … 2 d’entre nous optent pour la sagesse pendant que le reste …finisse le tracé ou menu du jour.

Acte de fin : Vivement l’arrivée…mais avant çà: relais et Vitesse
En effet, c’est ainsi que le groupe entend rejoindre BBC city. Les routes se font un peu moins vallonnées si ce n’est sur Trémargat où les grimpeurs aspirent à s’amuser « encore et encore »… »D’accord, d’Accord » pourra rajouter un certain Francis autre appelé Grand mère à Moustache.
Kérien se passe rapidement et le Roc’h Glaz marque le dernier point « haut » de notre périple. Le Préz mène le troupeau …étiré.
Descente vers les Corong à vive allure …et c’est la dernière ligne « ondulée » vers Bourbriac.
« çà Ouinne« , çà pique , çà transpire…mais fichtre, quelle belle allure ce peloton. Le préz toujours alerte mène le groupe une nouvelle fois sur la partie finale et çà commence à céder. Un trio se détache.
Derrière…vraiment derrière le peloton, certains attendent l’heure du dernier sprint…et il y a de fins connaisseurs …Que je garde dans ma roue …Avant.
La Pancarte s’annonce à quelques centaines de mètres…les dérailleurs s’amusent!
Et Paff…le chien. Envie de me tester ici : donc FEU. Et pancarte acquise avec roublardise sans doute.
Jouer à l’économie sur le final , c’est vrai. Derrière, Aurélien (comparse du VCPG) revient avec Tof H
100km, pile poil… Génial…Mieux que sur le plan.

Epilogue : Retrouvaille entre groupe 1 et surtout avec le groupe 2…çà recause enfin.
Le groupe 2 a également bien roulé avec quelques protagonistes bien bronzés (un certain Séb for example…alias le Pirate… Gaffe aux frontières l’ami…qui plus est du poil au menton!).
Il est temps de se rafraîchir . Le Préz, place à la bolée et surtout aux échanges entre amis…toujours agréables.
Qu’on se le dise: çà roule OUI, mais çà cause aussi 😉

 

IMPORTANT: Mardi, on remet çà …pour les disponibles.
Un seul groupe avec un départ à 9h …pour un 60-70km « férié ».

 

 

Allez…EN AVANT GUINGAMP…Même pas peur des Pas Bretons …ou Parisiens (y compris brésilien).

2 réponses

  1. Anonyme
    | Répondre

    ces un plaisir de retrouver notre reporter avec un résumé au top sirocco

  2. admin
    | Répondre

    Merci Scirocco Freddy…C’est un plaisir de partager les émotions dominicales (et fériées…à demain?)

N'hésitez pas à laisser un commentaire... ;-)...amicaux bien entendu.